Histoire du village

Naissance du territoire
– 250 millions d’années: nous sommes au cœur du massif hercynien attaché aux Ardennes, au Harz, à l’Oural
-65 millions d’années: le fossé rhénan devient la plaine du Rhin et notre voisin d’en face: la Forêt Noire, nous sommes dans les pentes vosgiennes du graben et dans les glaciers
– 20 000 ans: les derniers glaciers disparaissent et laissent les moraines où se développent une flore de steppe de graminées, de bouleaux, de pins, de saules, la Fecht creuse son lit au pied du Hohneck
-10 000 ans: les premiers homo sapiens sapiens explorent le massif
Généalogie des habitants
600 après JC: les premières tentatives d’installation sont attestées au Schweinsbach, des moines-pionniers venus d’Irlande et d’Ecosse commencent à défricher le pied du Hohneck. La vallée est couverte d’une forêt dense habitée d’aurochs, de cerfs, d’ours, de loups. Ils construisent un monastère.
740: Adalric est Abbé du Monastère de Munster, les frères convers défrichent les hauteurs ensoleillées et devant l’ampleur de la tâche font appel à de nouveaux habitants. Les Roder, défricheurs, modèlent les pentes du versant sud descendant sur Munster. Cette primo-communauté de travailleurs pionniers courageux, les défricheurs des hauteurs, Hohe Roder, donnera naissance à Hohrod et Hohrodberg.
1244: Les deux villages sont attachés à la communauté du Val et de la Ville de Munster. Cette identité de pionniers attachés à faire vivre ces pentes raides est un patrimoine culturel qui persiste sous des formes contemporaines.
1648: La paix de Westphalie met fin à trente ans de guerres qui ont vidé la vallée de ses habitants. L’État Royaume de France installe de nouvelles activités, Hohrod et Hohrodberg retrouvent leur vocation première.
1847: après la période révolutionnaire, la vallée est divisée en communes. Le banc communal de Hohrod couvre Hohrodberg, Weier, Langaeckerlé et regroupe 520 habitants. Paysans et ouvriers bénéficient de l’âge d’or industriel de la vallée de Munster.
1871: Hohrod est rattaché au deutsches Kaiserreich, capitale Berlin. L’accueil de touristes devient une activité saisonnière, les premiers gites et hôtels restaurants sont créés.
1915: la Grande Guerre vide le village, les habitants sont évacués. La crête du Hohrodberg devient un champ de bataille où s’affronte des milliers de jeunes soldats. 17 000 périront sur ces terres. Le village est en cendres.
1920: seuls 302 habitants reviennent pour reconstruire le village.
1940: l’annexion de l’Alsace-Moselle fait basculer Hohrod dans le deutsches Reich nazi.
1944: le 5 février, les troupes alliées libèrent Hohrod et la vallée. La population se stabilise depuis autour de 300 habitants.
1989: la création du parc naturel régional des Ballons des Vosges relance la commune de Hohrod sur une orientation nouvelle. Le tourisme, l’agriculture, l’exploitation forestière, la chasse, les activités sportives de pleine nature s’équilibrent sur un territoire où la biodiversité est valorisée.
2017: les 360 habitants et les centaines de personnes hébergées en toutes saisons apprécient ce cadre naturel et authentique où s’invente une nouvelle vie.

BATAILLE DU LINGE

La bataille du Linge oppose du 20 juillet au 16 octobre 1915, l’Armée française à l’Armée allemande durant la Première Guerre mondiale. Elle a pour cadre le massif du Linge qui se situe sur le ban des communes de Hohrod, Soultzeren et Orbey dans le département du Haut-Rhin. Cette bataille s’inscrit dans une série de combats dans les Vosges déclenchés par l’Armée française afin d’obtenir des positions dominantes pour une attaque future dans la plaine d’Alsace.